Pour les entreprises qui doivent veiller à la conformité de leurs traitements de données personnelles au RGPD, il est possible d’utiliser une extension de navigateur, principalement dédiée aux TPE (Très Petites Entreprises) et aux PME (Petites et Moyennes Entreprises). Il s’agit de l’application RGPD, un outil permettant de surveiller la saisie de données dans les zones de texte libre.

À quoi sert l’application RGPD ?

Cet outil RGPD est une extension de navigateur proposant aux entreprises d’optimiser leur application RGPD. Cet outil consiste à repérer les données sensibles dans les zones de texte libre. En effet, il s’agit là de données qu’il faut inévitablement surveiller car elles ne doivent pas être traitées. Une donnée est dite sensible quand elle concerne un aspect de la vie privée d’une personne physique. Par exemple, elle peut concerner ses origines raciales ou ethniques, ses opinions politiques, religieuses, syndicales ou philosophiques, sa génétique, sa biométrie, sa santé, sa vie sexuelle, son orientation sexuelle… Leur collecte et leur traitement par les entreprises sont formellement interdits, à l’exception de cinq cas spécifiques.

En effet, le consentement clair et conscient de la personne concernée ainsi que la mise en ligne des données en question par son propriétaire peuvent autoriser leur collecte et leur traitement. Puis, l’objectif peut peser dans la balance : si l’utilisation de certaines données sensibles est utile à la sauvegarde de la vie humaine ou si elle se justifie par un intérêt public autorisé par la CNIL, elle est tolérée. Enfin, si les données sensibles concernent des membres ou adhérents d’une association ou d’un organisme religieux, syndical, politique ou encore philosophique, elles peuvent être traitées.

L’application RGPD permet alors de repérer les mots interdits pouvant être liés à des données sensibles. Pour un coût de 49 euros par mois ou 490 euros par an, elle s’installe facilement et s’applique à différents logiciels web, comme Chrome, Firefox, SugarCRM, Pipedrive, Hubspot, Wordpress, Salesforce, Sellsy, Blogger, Magento, Shopify, Tumblr, Prestashop, LinkedIn, Twitter, Facebook, Messenger, YouTube, Ebay, iAdvize, What’App Web, Google Drive, etc.

L’utilité de l’outil pour une bonne application RGPD

Comme dit plus haut, le RGPD interdit la collecte et le traitement des données sensibles. Mais celles-ci peuvent facilement se glisser sur le web, notamment dans les zones de texte libre. Les entreprises doivent donc mettre en oeuvre des solutions pour éviter une application pour RGPD ratée.

L’extension de navigateur peut aider à surveiller la saisie de ce type de données. En effet, l’outil fait apparaître une barre à l’écran quand le message en train d’être saisi contient des données sensibles. Les termes à modifier apparaissent en rouge et passent en vert quand ils sont changés.

Si votre entreprise utilise des applications métier web, il est recommandé d’avoir recours à ce type d’outils. Pour une application RGPD réussie, mieux vaut ne rien laisser passer ! Soyez vigilants quant aux données sensibles dans les zones de texte libre. L’application RGPD est idéale pour les TPE et les PME qui souhaitent s’assurer de bien respecter le Règlement.