Le Règlement Général de la Protection des données s’attache tout particulièrement à cartographier les données personnelles des internautes de toute l’Union européenne afin de déterminer leur localisation et surtout comment elles sont utilisées et pour quelles raisons. Effectif à partir du 25 mai 2018, ce nouveau règlement, qui remplace celui créé plus de vingt années auparavant, sera plus précis et prendre en compte toutes les caractéristiques nécessaires à la protection des données personnelles des citoyens de l’Union européenne.

Une cartographie plus précise

 

Le premier règlement sur les données personnelles était complètement obsolète puisqu’il avait été créé alors qu’en France, seulement 100 000 foyers disposaient d’une connexion internet. Aujourd’hui, au sein de l’Union européenne, ce sont des millions de foyers qui disposent d’un accès personnel à internet. Afin de mieux recenser les data et déterminer tous les points d’entrée et de traitement de ces données, une cartographie précise sera nécessaire. La cartographie permet à tous les membres d’une même société de pouvoir accéder aux données qui les intéressent rapidement. La société Coheris propose des outils de cartographie pour vous aider à vous mettre en conformité avec le RGPD

Un travail titanesque pour les entreprises

La complexité de la traçabilité des données personnelles va rendre la tâche compliquée aux entreprises pour se mettre en conformité avec le Règlement Général de Protection des Données, qui s’il n’est pas respecté peut entraîner de lourdes amendes pour la société fautive. Tout d’abord, les professionnels ayant recours aux données personnelles de leurs utilisateurs devront procéder à l’identification des données personnelles qu’ils utilisent, ce qui représente un travail long et compliqué. Par la suite, les sociétés devront tenir à jour un catalogue de ces données personnelles, ainsi que des traitements qui les exploitent afin de respecter à la lettre le RGPD.